Oracle VM : une approche pragmatique de la virtualisation

Oracle VM : une approche pragmatique de la virtualisation

9 septembre 2019

Products & licensing
Technology review

Par Bert Ponet, System Engineer Oracle, Realdolmen 

 De nombreuses entreprises fondent volontiers leurs processus sur la technologie Oracle. Mais elles se passeraient bien de la politique de licence compliquée qui l’accompagne. Dans ce cas, Oracle VM est une belle alternative, à la fois fonctionnelle et pragmatique.

Ces dernières décennies, Realdolmen s’est bâti une réputation solide en matière de prestations de services de mise en œuvre, de gestion et d’entretien de bases de données Oracle. Aujourd’hui encore, Realdolmen est l’un des plus importants partenaires d’Oracle dans notre pays pour ce type de services. Or au fil des années, la technologie a connu une évolution rapide et la virtualisation est devenue l’une des principales nouvelles approches en gestion IT.

En soi, le principe de la virtualisation est simple. Il permet d’exploiter le matériel disponible de la manière la plus optimale. Au lieu de réserver un seul serveur physique à une application spécifique, la virtualisation offre une solution pour faire fonctionner une multitude d’applications sur une seule machine physique qui sert d’hôte à tout un éventail de serveurs virtuels.

Et les licences ?

Le choix de la virtualisation a de grandes implications. D’un jour à l’autre, les mêmes tâches exigent considérablement moins de matériel. Mais quel est l’impact sur les licences ? Car bien qu’il y ait moins de machines physiques, la virtualisation exploite une série de machines virtuelles. Oracle aussi s’est penché sur ce problème… Nous y reviendrons plus loin.

Revenons d’abord brièvement au scénario de croissance classique d’une entreprise. Plus les besoins en IT augmentent, plus les besoins en matériel augmentent, et plus il faut donc de licences. Au niveau de leur gestion, Oracle a la réputation d’être particulièrement strict. Dans un environnement non virtualisé, les licences nécessaires dépendent du nombre de processeurs physiques et de cœurs qui font tourner une base de données. Ainsi, à mesure qu’une entreprise a besoin de machines plus puissantes, les frais de licence augmentent.

La voie de la moindre résistance

Oracle est également connu pour concevoir des solutions parfaitement intégrées. Il n’est donc pas étonnant que l’entreprise ait développé sa propre solution de virtualisation. Oracle VM (Virtual Machine) superpose une couche de virtualisation à une machine physique ; en outre, Oracle VM permet de lier des machines virtuelles à un certain nombre de cœurs de serveurs physiques. De cette manière, Oracle offre non seulement une application robuste et fonctionnelle, mais propose en même temps une alternative solide aux solutions de virtualisation plus couramment utilisées comme VMware ou Microsoft Hyper-V.

Les entreprises qui disposent déjà de VMware ou Hyper-V se demandent à raison si elles ne pourraient pas tout simplement virtualiser leur environnement Oracle avec ces solutions-là. La réponse honnête ? D’un point de vue purement technique, c’est possible. Mais à cet égard, Oracle applique à nouveau une politique de licence particulièrement rigide et complexe. C’est pourquoi Realdolmen favorise une approche pragmatique : la voie de la moindre résistance consiste à virtualiser une plateforme Oracle sur Oracle VM.

Qui connaît les principes de VMware ou Hyper-V maîtrise Oracle VM en un rien de temps. En outre, miser sur Oracle VM revient à miser sur la sécurité : il reste certaines fonctionnalités qu’Oracle n’a toujours pas certifiées à 100 % sur VMware ou Hyper-V, mais qui le sont bien sûr sur Oracle VM. Pour être tranquille, le conseil d’Oracle est d’opter pour Oracle on Oracle.

Open source

Enfin, qui passe à Oracle VM peut dire adieu aux frais de licence. L’utilisation et la licence d’Oracle VM sont gratuits : seul le support est payant. La solution est basée sur des logiciels open source et peut être téléchargée et utilisée librement. Le cas échéant, un partenaire certifié comme Realdolmen assure un support adéquat. Nous parlons d’expérience : Realdolmen utilise déjà Oracle VM dans ses propres centres de données et dans le Rcloud.

Plus d'info ?

Contactez products@realdolmen.com

Inscrivez-vous au Product & Licensing Flash

Aimeriez-vous recevoir les dernières nouvelles et updates dans le domaine de hardware & licenses?

Inscrivez-vous ici.