Azure Platform Solution

Azure Platform Solution : Managed Services de pointe pour Azure

24 juin 2022

Hybrid Cloud
Technology review

Quiconque préfère externaliser la gestion de son environnement Azure pouvait depuis longtemps le faire auprès d’Inetum-Realdolmen. Avec Azure Platform Solution, nous plaçons toutefois la barre encore plus haut. « Nous avons complètement repensé notre offre de services gérés Azure », explique Rik Delva, Solution Manager Multi-Cloud. « Le résultat est un mélange de services proactifs et réactifs, axés sur l’automatisation, la flexibilité et un modèle collaboratif. »

Dans un monde concurrentiel et qui évolue rapidement, les entreprises souhaitent se concentrer au premier plan sur leur métier et ne plus se soucier de leur infrastructure informatique. Les départements IT souhaitent pour leur part se consacrer aux missions informatiques stratégiques offrant une plus grande valeur ajoutée à l’entreprise. Afin de prendre en charge ces clients, Inetum-Realdolmen a lancé une gamme de services gérés pour la gestion des infrastructures.

Le cloud public : fondamentalement différent

« Grâce à notre offre de Managed Services, nous déchargeons nos clients de la gestion de leur infrastructure de centre de données depuis de nombreuses années, où qu’elle se trouve : sur site, dans notre propre centre de données Rcloud ou dans le cloud public », explique Rik Delva. « Toutefois, un cloud public tel qu’Azure diffère si fondamentalement d’un environnement de centre de données traditionnel qu’un autre service géré, adapté, doit également être prévu. Et c’est exactement ce que nous faisons ici. »

La liste des caractéristiques et fonctionnalités typiques du cloud public est longue. Il y a notamment l’aspect self-service, la haute disponibilité, l’évolutivité et l’élasticité en principe illimitées du cloud public. « Les services gérés doivent prendre tout cela en compte », souligne Rik Delva. « Par exemple, le modèle de paiement à l’utilisation de Microsoft Azure rend tout à coup financièrement intéressante la désactivation nocturne de certains systèmes. Et vu l’élasticité du cloud, le redimensionnement de la capacité du centre de données nécessite idéalement une attention constante. » Les possibilités sont donc en théorie nombreuses, si ce n’est qu’en pratique, quelqu’un doit naturellement pouvoir les identifier, les saisir et les suivre. C’est malheureusement souvent là que le bât blesse.

Cependant, le cloud public ne crée pas uniquement de nombreuses opportunités supplémentaires. Il pose également de nombreux défis additionnels aux organisations. L’extrême flexibilité offerte par le cloud public s’accompagne inévitablement d’un certain nombre de risques et de périls. Combinée à la possibilité de self-service, cette flexibilité peut entraîner des dépenses supplémentaires, voire excessives. « En l’absence d’une gouvernance digne de ce nom, Azure vous présentera littéralement la facture », ajoute Rik Delva. « Car vous ne voulez sans doute pas que quelqu’un teste un service qui vous coûte 5 000 EUR par mois pour ensuite, comble de malheur, oublier de le désactiver. »

Azure offre également plusieurs possibilités pour gérer la sécurité et la conformité. « Le cloud public peut même se révéler mieux sécurisé qu’un environnement sur site », affirme Rik Delva. « Mais il faut bien entendu y veiller. Si vous ne le faites pas, vous offrez potentiellement au monde entier un accès à votre environnement cloud, et vos données critiques peuvent se retrouver exposées. »

Agile et DevOps

Le monde a aussi radicalement changé sur un autre plan ces dernières années : afin de pouvoir répondre aux demandes du business de réduire les délais de commercialisation, les équipes de développeurs sont passées d’une méthodologie en cascade à une méthodologie agile : elles travaillent ainsi par sprints de 2 à maximum 4 semaines, une fonctionnalité étant livrée au terme de chaque sprint.

Les équipes des centres de données doivent accompagner cette évolution. Le mur qui sépare les équipes de développement et les opérations s’effrite et DevOps est introduit en tant que pratique générale. « Pour nos ingénieurs cloud, cela signifie qu’ils intègrent l’équipe de développeurs. Au cours du développement, ils se concentreront déjà sur la fourniture des composants d’infrastructure nécessaires, en accordant une attention particulière aux exigences non fonctionnelles telles que la sécurité, l’évolutivité, les performances, etc. », explique Rik Delva. « Et ils le font de manière automatisée, via l’Infrastructure-as-Code ».

Next gen datacenter

Automatiser pour prendre en charge avec l’Azure Platform Solution

Le cloud est une donnée extrêmement dynamique. Chaque semaine, voire chaque jour, Microsoft lance de nouvelles mises à jour et de nouveaux services qui rendent votre environnement Azure encore plus performant, plus évolutif ou plus fiable, ou qui en diminuent simplement les coûts. En assurer un suivi constant et minutieux est donc utile, d’une part. D’autre part, suivre l’évolution de la plateforme Azure est presque devenu une tâche quotidienne à plein temps. « La plupart de nos clients ne peuvent tout simplement pas se permettre de suivre ces évolutions d’aussi près et d’acquérir et de maintenir les compétences nécessaires en interne. En combinant nos années d’expertise en matière de cloud public et de services gérés et une automatisation poussée des tâches de gestion, nous pouvons prendre en charge nos clients et les aider à tirer le maximum de leur cloud Azure. C’est précisément ce que nous faisons avec notre Azure Platform Solution », explique Rik Delva. « L’automatisation garantit non seulement une réponse plus rapide à certains déclencheurs, mais exclut également les erreurs humaines dans la prestation de service. L’automatisation a donc aussi un impact très important sur la qualité du service, et nous permet de continuer à proposer ce dernier à un prix très abordable. »

Platform Layer : un service de base

Azure Platform Solution

L’Azure Platform Solution, l’offre renouvelée d’Inetum-Realdolmen pour les services Azure gérés, vous fait bénéficier d’une meilleure visualisation de cet environnement de cloud et de ses nombreuses possibilités. La nouvelle offre de service comprend quatre piliers, dont le premier, appelé Platform Layer, fait office de service de base.

« Dans le cadre de cette prestation de service de base, nous allons surveiller de manière hautement automatisée l’environnement Azure de nos clients », explique Rik Delva. « Si nous détectons un problème, par exemple un paramètre qui dévie de la norme ou un composant qui ne fonctionne pas correctement, notre service génère automatiquement une alarme et nous avertissons le client. » Inetum-Realdolmen ajoute à cette surveillance dynamique des rapports formels, et apporte ainsi au client des informations de base sur son environnement Azure, notamment concernant les coûts et la sécurité.

Piliers supplémentaires

Dans le cadre de ce même service de base, Inetum-Realdolmen communique régulièrement sur les incidents enregistrés dans l’environnement Azure du client lors de sa surveillance. En cas de récurrence de certains incidents dans les entretiens de reporting, une intervention structurelle dans l’environnement s’impose. C’est à cela que sert le deuxième pilier, désigné ‘Service Reliability Engineering’. « Cette composante de la solution peut en fait être considérée comme un budget fixe, convenu avec le client, pour œuvrer de manière DevOps, conjointement à l’équipe du client, à une optimisation de son environnement cloud », ajoute Rik Delva. « Considérez cela comme une réservation de capacité au sein de notre équipe d’experts cloud Azure. Pour ce faire, nous faisons avec le client une évaluation du soutien dont il a besoin. Dans le cadre de ce périmètre convenu et garanti, nous pouvons alors répondre à tous les besoins et demandes du client et intervenir activement et de manière ciblée sur son environnement Azure. »

Les deux piliers restants sont des services optionnels permettant d’étendre le service de base ou Platform Layer. Sous l’appellation de ‘Proactive Services’, Inetum-Realdolmen propose notamment des services tels qu’une gestion approfondie des coûts et de la sécurité. « Il s’agit généralement de tâches ou d’actions récurrentes », précise Rik Delva. « Nous pouvons par exemple convenir avec le client d’analyser un jour du mois les coûts de son environnement Azure. De quoi lui permettre d’identifier clairement où se situent les coûts les plus importants et où il pourrait encore éventuellement engranger des économies. Nous pouvons réaliser le même exercice pour la sécurité ou l’architecture de son environnement. La gouvernance est un concept actif : une réflexion intensive sur des thèmes tels que la sécurité, l’identité, le réseau, la gestion des coûts et les politiques est nécessaire dès l’entame de la transition vers le cloud. Mais il ne s’agit pas d’une action unique : il faut y consacrer une attention permanente. C’est exactement ce que nous faisons avec nos services proactifs. »

Enfin, avec ‘Specialized Workloads’, Inetum-Realdolmen fournit également des services Azure gérés qui dépassent la gestion de plateforme pure. Par exemple, avec un service d’Application Performance Monitoring, nous entrons dans le domaine de la gestion des applications. D’autres options incluent la sauvegarde de l’environnement Azure ainsi que l’application de correctifs. « Nous proposons ces services en option car certains clients disposent déjà d’une solution standard à cet effet.  »

Chaque client peut donc recevoir une proposition sur mesure, répondant à ses exigences spécifiques. Cette proposition adaptée reste toutefois basée sur des piliers standard fortement automatisés et qui ont déjà fait leurs preuves auprès d’autres clients. « Et comme il se doit dans un environnement de cloud public, notre Azure Platform Solution est en constante évolution. Et Delva de conclure : « Restez à l’écoute pour de nouvelles extensions de notre solution. »

Voulez-vous savoir plus?

Contactez nos experts par info@inetum-realdolmen.world ou +32 2 801 55 55.

Notre Product & Licensing Flash devient "Wiki Feed"!

Aimeriez-vous recevoir les dernières nouvelles et updates dans le domaine de hardware & licenses?

Inscrivez-vous ici